Les 7 meilleurs conseils pour vivre une vie heureuse

Les 7 meilleurs conseils pour vivre une vie heureuse

Tout le monde est à la recherche de comment vivre une vie heureuse – alors qu’en réalité, la recherche commence avec vous. Le bonheur n’est pas quelque chose que l’on « trouve ». Il se réalise.

1. Restez fidèle à vous-même.

Tant de malheurs proviennent du fait de prendre des décisions qui vont à l’encontre de ce que vous savez au fond de vous, dans vos tripes, être juste. Au fond de vous, vous ne voulez pas le faire – mais vous le faites quand même. Vous écoutez votre tête. Vous essayez de vous convaincre que l’augmentation en vaut la peine, que le risque est trop grand ou qu’il vaut mieux ne pas bouger, faire profil bas.

Rester fidèle à soi-même est un défi, oui. Mais vivre en contradiction avec votre vrai moi est encore plus difficile.

2. Faites ce que vous aimez, et non ce que l’on vous dit d’aimer.

Pour passer du temps (surtout un temps considérable) à faire ce que vous aimez, il faut travailler. Un travail difficile. Et la vérité est que la plupart des gens abandonnent. Ils trouvent un emploi pour payer les factures et font ce qu’ils aiment « à côté ». Ils finissent par se démotiver, par tomber dans le confort de la routine et par abandonner ce qu’ils appréciaient le plus. Et pendant des années, alors, ils regardent en arrière avec regret, se répétant régulièrement : « J’aurais aimé pouvoir… ».

Il se peut que vous mettiez du temps à le réaliser, mais à un moment donné, vous le ferez. Vous ressentirez un immense sentiment de perte pour ne pas être resté fidèle à ce qui vous a apporté une vraie joie. Même si vous n’en faites pas votre carrière. Même si vous ne le faites que pour vous-même, faites-le quand même. Le fait que « faire quelque chose pour soi-même » soit considéré comme une perte de temps et d’énergie est significatif de notre société qui est trop souvent fondée sur la réussite.

3. Créez l’environnement qui vous convient.

Si vous êtes un extraverti, ne vous permettez pas de travailler dans un emploi qui réprime cette partie de vous. Si vous êtes introverti, n’essayez pas de vous adapter à une culture d’entreprise extravertie. Votre propre bonheur est le reflet de votre quotidien, des choses que vous faites et, surtout, de la manière dont vous les faites.

Créez votre propre environnement. Mettez-vous dans un endroit qui vous aidera à grandir, et non pas qui vous empêchera de grandir. Entourez-vous de personnes qui vous comprennent, ou du moins qui font l’effort de vous comprendre. Il y a toujours des options. Ne vous contentez pas d’un endroit qui ne vous nourrit pas.

4. Choisissez vos amis avec sagesse.

Vous êtes le reflet des cinq personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps – choisissez-les avec sagesse. S’ils se plaignent beaucoup, vous allez inévitablement vous plaindre beaucoup. S’ils sont paresseux, vous deviendrez paresseux. S’ils ne s’améliorent pas activement, vous ne vous améliorerez pas activement – à moins de quitter la situation et de trouver d’autres personnes qui reflètent cette partie de vous.

Il est très difficile de rester dans un état de bonheur lorsque vous êtes entouré de négativité.

5. Développez des habitudes positives.

En tant qu’humains, nous aimons croire que le « bonheur » est la destination où il n’y a plus de défi. Où tout est facile.

En fait, c’est plutôt le contraire. Nous aimons les défis. Nous nous épanouissons grâce aux défis. Nous grandissons grâce aux défis. Nous nous découvrons en étant mis au défi. Et ce n’est pas la chose elle-même, mais votre état émotionnel qui décide si ce processus de croissance et de défi est agréable ou non, de la même manière qu’une séance d’entraînement peut être agréable ou éreintante et douloureuse.

Le simple fait de développer des habitudes positives apporte en soi un bonheur profondément « gagné ». Nous sommes heureux parce que nous nous sommes surpassés.

6. Créez la certitude et laissez la place à l’incertitude.

Si tout dans votre vie est planifié, alors c’est ennuyeux. Si rien n’est planifié dans votre vie, alors c’est risqué et inconfortable.

Le bonheur se trouve quelque part au milieu. Vous voulez juste assez de certitude dans votre vie pour sentir que vous avez un terrain sur lequel vous appuyer, que vous n’êtes pas complètement en danger, mais vous devez laisser la fenêtre ouverte pour que la spontanéité puisse se faufiler pour une soirée pyjama de temps en temps.

Ce sont les aventures spontanées qui apportent des moments de joie extrêmes. Mais elles sont plus agréables lorsque vous savez que vous avez quelque chose de sûr sur lequel atterrir.

7. Soyez vulnérable.

C’est effrayant oui, mais il y a un bonheur inégalé qui vient des actes de vulnérabilité. Ces moments confirment que nous sommes humains. Que nous sommes imparfaits. Nous nous ouvrons et, comme si nous nous regardions dans le miroir pour la première fois, nous sommes capables de prendre du recul et de voir qui nous sommes un peu plus clairement – pour le meilleur ou pour le pire. Nous nous acceptons, et nous laissons les autres faire de même.

La vulnérabilité est le secret. En tant que société, nous nous donnons beaucoup de mal pour cacher qui nous sommes, et nous créons des masques, des personnages et des images pour représenter les parties qui, nous le savons, recevront l’approbation – tout en bannissant le reste dans l’ombre. Mais tout notre meilleur travail vient de notre vulnérabilité. Tous nos moments les plus heureux et nos prises de conscience les plus tristes viennent de notre vulnérabilité. Tous nos amours les plus profonds et nos plus grandes amitiés viennent de notre vulnérabilité. Tout notre art, toute notre musique, toute notre créativité vient de notre vulnérabilité.

Accepter sa vulnérabilité est le secret du bonheur. Le bonheur n’est pas là, quelque part, à vous attendre. Le bonheur est caché dans votre vulnérabilité, dans votre imperfection qui ne vous empêche pas d’avancer et d’expérimenter la vie… la vraie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.